Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTUALITÉ - ARTICLE N° 14

Publié le par Hervé

01/02/2018 (Date réelle de publication)

LE KAMISHIBAÏ À L'HÔPITAL

Photo© Gwlady's Pissot

Séance de kamishibaï à l'hôpital, une des nombreuses photos de la réalisation du projet (voir bas de page) décrit dans cette  ACTU 14

Cliquer sur les lettres et nombres bleus pour approfondir.

« C’est une bulle dans le temps » déclare une maman venue voir son enfant hospitalisé. La séance kamishibaï à l'hôpital Jean Minjoz s’achève, les patients sont très enthousiastes, échangent… Le projet baptisé ainsi «Le kamishibaï, un théâtre magique » (A)  (B) est né au CHRU de la ville de Besançon en 2017 grâce à l’implication de la Bibliothèque de l’hôpital et au soutien de l’Agence régionale de santé et de la DRAC de Bourgogne-Franche Comté.

Plusieurs personnes ont participé, à la conception du projet puis à sa concrétisation. Parmi elles, entre autres Mary Brischoux, la responsable de la bibliothèque de l'hôpital (1), Gwlady's conteuse,formatrice en kamishibaï (2) (C) . Steven Grah (3) illustrateur dessinateur a réalisé la charte graphique. Des bénévoles, des membres du personnel soignant ont été et sont encore aujourd'hui partie prenante.

Retour en 3 temps  sur la réalisation de ce beau projet...

A. LE PROJET KAMISHIBAÏ PREND CORPS

Gwlady's mène des séances dans plusieurs services. Souvent, cela commence par un peu d’histoire, de Bouddha jusqu’aux mangas, et autres explications relatives au théâtre d'images. Puis on se salue en mode japonais et vient ensuite le temps du conte. L’artiste invite    les patients à participer, elle les interpelle (devinez…? Vous rappelez-vous le sens de ce terme ?    A votre avis…) ; moment privilégié, ils mettent le conte en musique : bâton de pluie et/ou xylophone, etc..., à chaque changement de planche, bruitages multiples 

Après chaque temps de conte, les patients, enfant ou adulte, se voient remettre une pochette " Le kamishibaï, un théâtre magique" conçue spécifiquement pour ce projet. Elle contient tout le nécessaire pour créer sa propre histoire kamishibaï : un mini-butaï, dont Laurent Larose de Krakenlab a réalisé le prototype, et aussi des planches vierges, des crayons, du brouillon et des fiches conseils pour réaliser son histoire et la conter. Steven Grah illustrateur dessinateur d'avoir réalisé avec  la charte graphique du projet,… Indissociable du temps de conte, cette pochette prolonge pour le patient ce temps de parenthèse dans son hospitalisation.

PLUS HAUT

B. BÉNÉVOLES,PERSONNEL SOIGNANT FORMÉS

Outre les séances de conte, des séances de formation au kamishibaï sont proposées, animées par Gwlady's. Des professionnels de l'hôpital Jean Minjoz y viennent sans difficulté se former.

C. ET MAINTENANT...

Pas moins de dix services au CHRU de Besançon comptent désormais des membres de leur personnel formé, mais aussi  six bénévoles de la bibliothèque      sont également en mesure de proposer des séances      de Kamishibaï.

Extrêmement bien accueilli au CHRU, par les patients comme par les professionnels, ce projet se poursuit aujourd’hui à la demande de plusieurs cadres soignants. Ainsi les bénévoles de la bibliothèque et les membres du personnel, à l'aise, car formés, organisent des séances pour le plus grand bonheur des enfants hospitalisés.

Pour continuer à soutenir ce projet, le CHRU a attribué    à l'association La bibliothèque de l’hôpital qui porte ce projet, désormais intégralement, les bénéfices attendus suite à la mise en place de la toute nouvelle filière de tri des déchets portant sur les déchets d’écriture.

Les sommes recueillies permettront aussi la réalisation des pochettes remises aux patients à la fin des séances. 

A ce jour, c'est une quinzaine de kamishibaï qui peuvent être maintenant empruntés à la bibliothèque. Certains kamishibaï acquis par la bibliothèque sont plastifiés pour être lus en chambre stérile des enfants hospitalisés en hématologie pédiatrique.

Plusieurs professionnels du CHU formés au kamishibaï dans le cadre de ce projet ont déjà recours à ce matériel. Et certains ont déjà de nouvelles créations de kamishibaï en tête. 

Laissons la conclusion à Gwlady's pour qui les regards tendres et les sourires chargés d'espoir des patients, des familles donnent tellement de sens à un tel projet.  

Une telle opinion donne vraiment envie de voir cette remarquable expérience inspirer d'autres structures soignantes. Chiche ! 

POUR ALLER PLUS LOIN

(A) AUTRES PHOTOS DE LA RÉALISATION DU PROJET

Sur la page Facebook de Gwlady's (publication 2018 du 11 avril, 14 h 15) :

https://www.facebook.com/gwladys.papillon

(B) UN PROJET PRIMÉ

Le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Besançon a été récompensé pour l’implication de ses équipes dans ce projet culturel avec les patients et résidents à l'occasion de l'édition 2018 du Trophée Culture & Hôpital / FHF.

https://www.macommune.info/le-chru-de-besancon-recompense-a-paris-pour-l-implication-de-ses-equipes-dans-un-projet-cult/

(C) GWLADY'S EN VIDÉO

Gwlady's se raconte, évoque le kamishibaï, parle de la fête d'Etalans dans un interview vidéo très complet réalisé par le créateur de la web tv OIB Optimisme Intérieur Brute*.

© TV OIB **

(2)  SITE DE GWLADY'S

https://www.gwladys-papillon.com/ 

(3) SITE DE STEVEN GRAH

https://www.stevrare.com/

Merci à à Sophie Murriaccioli de la DRICI* du CHRU de Besançon de nous avoir permis d'utiliser des extraits de l'article paru sur le sujet dans la newsletter "L'actu des CHU".

*Délégation à la recherche clinique et à l'innovation (DRCI), Cellule communication et culture.

ATTENTION !

Depuis cette publication, les liens indiqués peuvent au moment de le redirection, ne plus fonctionner, aléa d'internet.